Chinese (Simplified)EnglishFrenchJapaneseVietnamese

A partir de 1760€ TTC – Départs à partir de 2 motos

TAIWAN | ROAD TRIP 1 | TW1-4

Partie Nord de Taïwan

4 Jours 690 km voyage à moto

Niveau de difficulté: ★★☆☆☆

Jour
1

Taipei

La première journée sera principalement dans la partie Nord de Taïwan où nous commencerons par la visite de l’un des plus hauts bâtiments de Taipei «  la Tour 101 » et d’un marché de nuit avec leurs délicieux plats.

Jour
2

Taipei, Jianshi, Beipu: 150 km

Le voyage nous emmènera à travers les montagnes pour arriver au premier arrêt du canton de Jianshi. Le canton de Jianshi est un canton indigène dans le comté de Hsinchu au Nord de Taïwan. Il avait une population estimée à 9420 de personnes en Janvier 2017. La population principale est le peuple Atayal (des aborigènes Taïwanais). Dans le canton de Beipu, la ville a été le théâtre de l’insurrection en 1907 contre la domination Japonaise de Taïwan lorsque     les insurgés Hakka et indigènes Saisiyat ont attaqué les fonctionnaires Japonais et leurs familles. En représailles, l’armée et la police Japonaises ont tué plus de 100 personnes Hakka dont la majorité était de jeunes hommes de Neidaping  (un petit village dans la partie montagneuse du Sud du canton).

Jour
3

Beipu, Shimen, Fuxing, Mingchih, Luodong: 290 km

Nous visiterons le réservoir Shimen qui est l’un des plus grands barrages de Taïwan. En pleine et belle saison, vous apprécierez la vue sur les feuilles d’érable. En hiver, les fleurs de cerisier vous étonneront. Au printemps, vous pouvez profiter de la saison des glands. Et en été, c’est l’escapade parfaite dans la montagne. Bien sûr, nous ne manquerons pas la randonnée à travers le parc forestier national de Mingchih. En fin de journée, nous dégusterons le célèbre oignon vert à Luodong (Yilan).

Jour
4

Luodong, Chiufen, Tamsui, Taipei: 250 km

Nous visiterons la vieille ville minière d’or avec son histoire glorieuse et la plupart des bâtiments de l’ère Japonaise étant encore très bien conservés. Puis nous irons vers la ville Espagnole Tamsui qui a été le premier établissement non-autochtone majeur constitué de la ville et de la mission de Santo Domingo à l’automne 1629.